THÉRAPIE CELLULAIRE : Par patch, c’est possible ?

Plusieurs équipes travaillent sur la piste de délivrance de médicaments ou vaccins existants par patch, et notamment par patch à micro-aiguilles, le principe étant que ces micro-aiguilles permettent la délivrance intradermique et prolongée de principes actifs, de manière peu invasive. Cette équipe de l’Université de Hong Kong propose d’utiliser une technologie similaire, à base de « cryomicroneedles » pour l’administration de cellules thérapeutiques intradermiques. Ce dispositif, documenté dans la revue Nature Biomedical Engineering, montre son efficacité à ce stade chez la souris : l’immunothérapie utilisant des cellules thérapeutiques permet d’induire des réponses immunitaires robustes contre les tumeurs, ce qui ouvre la voie au développement d’une thérapie cellulaire facile à utiliser, pour lutter contre les cancers et d’autres maladies.

 

Avant d’aboutir à ce patch, les scientifiques de la City University of Hong Kong (CityU) ont développé une nouvelle génération de micro-aiguilles permettant la délivrance de micro-organismes vivants : les «cryomicroneedles» sont des micro-aiguilles « glacées », longues de moins d’1mm, montées ici sous forme de patch cutané capable de charger, stocker et délivrer par voie intradermique des cellules vivantes de mammifères.

Thérapie cellulaire, médicamenteuse, génétique ou vaccination…un nouveau mode d’administration

La thérapie cellulaire consiste à injecter chez un patient, des cellules vivantes telles que des cellules immunitaires ou des cellules souches pour obtenir un effet médical. Ces thérapies se sont montrées prometteuses, en particulier pour des maladies auparavant complexes à traiter, comme les cancers. Cependant la thérapie cellulaire a encore de multiples défis à relever, souligne l’auteur principal, le Dr Xu : les cellules thérapeutiques sont actuellement délivrées soit par des greffes chirurgicales, soit par injection en bolus. Ces méthodes sont invasives, douloureuses, complexes, parfois peu efficaces, présentent un risque d’infection et nécessitent des professionnels expérimentés.

 

Les cryomicroneedles au secours de la thérapie cellulaire : les micro-aiguilles qui transportent et délivrent des cellules vivantes dans la peau sont simples à utiliser, et sont « biodégradables », elles se détachent de la base du patch puis fondent. Les cellules chargées ont été libérées, puis ont migré et proliféré à l’intérieur de la peau. Enfin, ce dispositif innovant est facile à transporter et à déployer et peut être stocké pendant des mois dans des réfrigérateurs.

 

La preuve de concept est apportée chez la souris, modèle de tumeur, avec des résultats décrits comme supérieurs aux résultats des immunothérapies conventionnelles par injection sous-cutanée et intraveineuse.

 

Des applications multiples : le patch pourra charger, stocker et délivrer d’autres types d’agents thérapeutiques bioactifs, tels que des protéines, des peptides, de l’ARNm, de l’ADN et des vaccins.

 

Une méthode alternative facile à utiliser et efficace pour la délivrance de produits thérapeutiques divers, et particulièrement adaptée aux besoins de campagnes thérapeutiques ou de vaccination de masse.

Source: Nature Biomedical Engineering 03 May 2021 DOI : 10.1038/s41551-021-00720-1 Cryomicroneedles for transdermal cell delivery

Plus sur les Patchs à micro-aiguilles

Équipe de rédaction Santélog

Cet article THÉRAPIE CELLULAIRE : Par patch, c’est possible ? est apparu en premier sur Santé blog.

The post THÉRAPIE CELLULAIRE : Par patch, c’est possible ? first appeared on ProcuRSS.eu.