COVID-19 : Grossesse, allaitement, faut-il se faire vacciner ?

Quelle efficacité vaccinale des vaccins anti-COVID-19 à ARNm ? Les femmes enceintes ou allaitantes n’ont jusque-là pas été incluses dans les essais cliniques sur les vaccins. Cette étude du Beth Israel Deaconess Medical Center (BIDMC, Boston), publiée dans le JAMA, confirme une bonne immunogénicité des 2 vaccins, Pfizer ou Vaccins Moderna, chez les femmes enceintes et allaitantes. Ces travaux soutiennent ainsi la vaccination avec les vaccins anti-COVID-19 à ARNm, chez les femmes enceintes et allaitantes.  

 

Quelques études ont révélé que les femmes enceintes atteintes d’une forme symptomatique de COVID-19 ont un risque plus élevé d’admissions en unité de soins intensifs (USI), de ventilation mécanique et de décès par rapport aux femmes non enceintes en âge de procréer. Des complications rares ont été recensées dont l’augmentation des naissances prématurées. Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont recommandé que les femmes enceintes puissent choisir de se faire vacciner par leur médecin et avec son accord bien sûr, cependant on manque de données d’efficacité, les femmes enceintes n’ayant pas été incluses dans les différents essais d’innocuité et d’efficacité.

Des données très en faveur de la vaccination des femmes enceintes 

Cette nouvelle étude menée par des cliniciens du Département d’obstétrique et de gynécologie du BIDMC a évalué l’immunogénicité des vaccins anti-COVID-19 à ARNm (Pfizer ou Moderna), chez 103 femmes enceintes et allaitantes.

Leur étude confirme que :

 

les 2 vaccins anti-COVID-19 à ARNm déclenchent bien des réponses immunitaires chez les femmes enceintes et allaitantes ;
les anticorps du vaccin maternel sont transférés via le sang de cordon et le lait maternel au nourrisson ;
des niveaux similaires d’anticorps induits par le vaccin sont retrouvés chez les femmes enceintes et allaitantes, vs non enceintes (groupe témoin) après la deuxième dose de vaccin ;
toutes les participantes, femmes enceintes et non enceintes ayant reçu les vaccins à ARNm ont développé des réponses immunitaires à réaction croisée contre les variants COVID-19 préoccupants B.1.1.7 et B.1.351.

 

Ces données soutiennent donc bien l’utilisation de ces vaccins chez les femmes enceintes et allaitantes. « D’autant que la vaccination des femmes enceintes apparaît également protéger les nourrissons de l’infection par le COVID-19», commente l’auteur principal, le Dr Ai- ris Y. Collier, spécialiste en médecine maternelle et fœtale au BIDMC : « D’autres recherches devraient se concentrer sur le moment optimal de la vaccination afin d’optimiser la transmission d’anticorps à travers le placenta et le lait maternel au bébé ».

 

« Les vaccins à ARNm induisent des réponses immunitaires robustes chez les femmes enceintes, allaitantes de la même manière que chez les femmes non enceintes non allaitantes. Nos résultats s’ajoutent aux données émergentes qui soutiennent l’utilisation de ces vaccins chez les femmes enceintes et allaitantes ».

Équipe de rédaction Santélog

Cet article COVID-19 : Grossesse, allaitement, faut-il se faire vacciner ? est apparu en premier sur Santé blog.

The post COVID-19 : Grossesse, allaitement, faut-il se faire vacciner ? first appeared on ProcuRSS.eu.